Bonjour et bienvenue

Affichage des articles dont le libellé est Formation. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Formation. Afficher tous les articles

Baccalaureat2016 : les polémiques se suivent et se ressemblent elles ? ENA Vs Brevet des collèges

Evaluation de la formation : Compétences ou Performance ?


Bonjour Agent M
Heureux d’être parmi vous.
Vous êtes curieux des liens entre compétences et performance ?


 
Dans la vidéo Madame Pi et l'agent M Sébastien échangent sur l'efficacité cognitive et le jugement social.  Ce dessin vous permettra de mieux visualiser les lieux de la compétence et de la performance.

La compétence : L'interface entre l'individu et ses environnements


Comment allez-vous intégrer ces deux nouvelles connaissances dans votre matrice de l'excellence?

Pour mieux vous situer dans votre apprentissage, quelques secrets de réussite

 



$Merci de votre attention

La formation professionnelle peut-elle être sauvée par son big bang ? 1ere partie temporaire

De 1971 à 2015, le droit à la formation professionnelle a sans cesse évolué. En près de 40 ans, les objectifs se sont multipliés passant de la simple acquisition d'un métier, d'une expertise à l'insertion socio-économique, la promotion sociale puis elle s'est centrée sur la performance de l'entreprise oubliant tous les salariés.
Ce changement de cible, du participant à l'entreprise a bouleversé l'offre de formation. L'objectif n'était plus de mieux travailler ni même de mieux vivre son travail mais de réaliser des marges plus importantes pour le seul compte de l'entreprise.

Ainsi, des entreprises ont commandé des formations pour moins payer les charges liées aux  accidents du travail non pas en augmentant l'offre de prévention mais en étudiant les vices de procédure qui peuvent avoir lieu dans la rédaction d'un constat d'un accident du travail comme le propose l'organisme de formation du syndicat professionnel des métiers et services de l'emploi Prisme'Emploi 2 millions d'intérimaires  concernés. Avec le budget formation, il s'agit de faire abaisser le coût des accidents du travail par le non-paiement des indemnités et non par une meilleure prévention, peu importe si un intérimaire meurt tous les deux jours d'un accident du travail rien que dans le secteur du BTP, les marges de l'agence d'intérim sont sauvées, merci Prisme'Emploi

Dans un autre registre, nous avons également les entreprises qui commandent des formations "psycho-social" pour non pas participer à l'autonomie et à l'indépendance des salariés mais pour renforcer la servitude volontaire de ces derniers grâce aux techniques de manipulation pouvant être réalisées facilement par le management de proximité comme le proposait le cycle de conférences et de formations du syndicat des entreprises françaises, le MEDEF aux DRH des PME et entreprises intermédiaires. Les grands groupes ayant déjà adoptés ces pratiques pour un grand nombre.

Au travers de ces 2 exemples, les objectifs de la formation professionnelle ne servent plus l'intérêt du salarié, de son émancipation, de son enrichissement mais ils servent uniquement la productivité de l'entreprise jusqu'à la mort intégrée de celui-ci. Il est de plus en plus fréquent que les entreprises prennent des contrats d'assurance vie sur la tête de leurs salariés sans leur accord. Ainsi, quand ce dernier meurt dans l'exercice de ses fonctions, l'entreprise peut toucher une prime d'assurance partiellement ou non reversée à la famille des défunts. La variable humaine est bien encadrée et peu importe son évolution, elle sera toujours une source de gains financiers pour les marges de l'entreprise et les dividendes des actionnaires.

Dans un tel contexte de changement, il est à se demander si la formation professionnelle peut-elle être encore sauvée par son big bang ?

Je n'évoquerai pas le CPF qui est un trompe l’œil dans l'évolution de la formation professionnelle. Il signe la mort de près de 75 000 formateurs, un outil digne des camps de la mort promu par le régime de Vichy Hollande.

Heureusement, face à ses impostures et imposteurs, ce qui caractérise peut-être le mieux l'étape transitoire que connait la formation professionnelle est la dynamique de convergence dans laquelle elle se trouve.
  1. Convergence des principaux acteurs du secteur de la formation professionnelle avec les actions de fusion-acquisition
  2. Convergence des modalités pédagogiques avec le développement des apprentissages hybrides.
  3. Convergence des optimisations avec le big data.
  4. Convergence des universités avec leurs offres de Mooc
Ainsi, nous avons des organismes plus gros, des offres plus conséquentes, des offres plus ciblées et des offres labellisées par des universités de prestige.

En même temps, ces 4 big ont un taux de réussite ne dépassant pas la solution précédente, à savoir le modèle d'éducation à la française, une solution de reproduction sociale et non d'émancipation.

Les pauvres seront toujours pauvres à l'issue de leurs formations et les riches seront toujours riches. Seuls quelques uns arriveront par un travail extra-ordinaire à s'affranchir des déterminismes sociaux, des prophéties auto-réalisatrices, des préjugés, etc...à devenir pleinement des adultes responsables et libres de leurs choix, pouvant se réaliser en fonction de leur potentiel et non de la place qu'on leur accorde ou qu'on leur autorise.

Le big n'est pas suffisant en soi pour que la formation cible à nouveau le citoyen mais il permettra l'effondrement du système sur lui-même cf lois de la thermodynamique grâce au bang. En revanche, il est révélateur d'un nouvel atout pour le salarié. Il a accès à tous les contenus depuis chez lui.

Si le rêve de concevoir la salle de formation planétaire représente le big de la formation et la fin annoncée de la diversité, le bang est l’acronyme pour désigner les 4 particules élémentaires de nouvelles modalités de formation et une issue enfin heureuse pour le citoyen:

Bit
Atome
Neurone
Gene

Refuser l'intégration des technologies de l'information, de la communication et de l'éducation #TICE serait une aberration, surtout quand on connait maintenant avec le recul les conditions nécessaires pour que ces outils donnent lieu à des solutions extra-performantes en terme d'apprentissage.

Les échecs des solutions de formation sous la forme de livres, de K7, CD-Roms, e-learning et Moocs sont connus mais surtout ils sont particulièrement révélateurs, riches d'enseignement. 

Le bit, l'atome, le neurone et le gène. Nous avons là l'ADN de la formation professionnelle d'aujourd'hui. Les 4 composants sur lesquelles se baseront les solutions d'apprentissage de l'humain d'aujourd'hui non pas dans un système d'enclosure inclusif ou intégré comme la mode l'exprime aujourd'hui mais d'émancipation.

Dans les prochains articles si j'en ai encore envie

Comment utiliser le bit en apprentissage quand on est nul en informatique ?
Comment intégrer les lois de l'atome pour se créer son espace d'apprentissage ?
Comment s'appuyer sur son circuit neuronal pour mieux apprendre ?
Comment développer ses stratégies d'apprentissage à partir des leçons de son patrimoine génétique ?

L'âge d'or de la formation signe la fin de l'enseignement


Le monde de la formation professionnelle entre-t-il vraiment dans son âge d'Or ?

Quels sont les vecteurs porteurs ? Comment les mutations technologiques et sociales participent au cycle de l'excellence ? Qui est concerné par cette révolution technologique et sociale où la formation se démocratise ?
 
En juillet 1971, la naissance du droit au congé de formation pendant le temps de travail permet à la formation d'entrer pleinement dans le monde professionnel. De la nécessité de développer l'autonomie capacité à décider des salariés à la valorisation du capital humain de nos jours, il s'agira pour ce nouveau secteur de participer activement à un meilleur management des connaissances et des compétences au sein des entreprises.
Bien que ces dernières  disposent de budgets très variables par salarié avec moins de cent euros pour les plus petites et plus de 800 euros pour les plus importantes, les transformations de l'entreprise amènent les professionnels de la formation à changer, à évoluer, à toujours proposer des solutions pour que chaque salarié, indépendamment de son appartenance à une TPE ou à un grand-groupe, puisse exercer son droit individuel à la formation et  développer compétences et pratiques professionnelles pour de meilleures performances.
Avec un budget de plus de 28 milliards d'euros et malgré quelques recoins encore obscurs dans les modes de financement, tous les moyens et outils sont déployés pour que chacun puisse bénéficier des bienfaits de la formation tout au long de la vie.

L'excellence pour tous devient une réalité accessible à chacun d'entre nous ?
 
Essentiellement réalisée en salle à ces débuts, la formation d'aujourd'hui prend ses distances et s'élève avec des solutions comme le E-learning, le M-Learning, le Social Learning et les nouveaux outils pédagogiques associés tels les Serious Games, les expedition learning ou les Murder party. De programmes de formation communs à des produits de formation élaborés pour répondre aux besoins spécifiques des salariés d'une entreprise, la formation va se développer en créant une multitude de métiers : animateur-concepteur, tuteur, formateur, conseiller pédagogique, consultant, coach, designer pédagogique, scénariste,  etc... pour apporter à chaque communauté stratégique de la connaissance une réponse individualisée.
En phase avec la politique de réduction des coûts des entreprises, l'essor des solutions électroniques autonomes se réalisent avec la suppression du tutorat pour permettre aux participants de ces nouvelles réponses pédagogiques d'être pleinement indépendants capacité à faire aussi bien lors de validation de leurs acquis que de leur montée en compétences.
 
Avec la mondialisation, les questions sur l'hygiène, la sécurité ou les normes occupent les premières places pour permettre aux entreprises de conserver leurs différentes certifications et participent au développement des  solutions e-learning dans chaque société. Ensuite, renforcées par  la nécessité de former toujours à moindre coût, le niveau linguistique ou bureautique des professionnels, les solutions à distance gagnent leur légitimité et sont reconnues comme autant efficaces que les solutions en présentiel.

De nombreuses offres à partir de 99 euros sont proposées par les leaders européens.


Le 3e pôle de formation avec le management des hommes sera le seul à nécessiter le développement de nouvelles solutions plus interactives et en phase avec l'usage de nouvelles générations, la génération Y et les digitales natives.

Ainsi, Serious Games, Expedition Learning connaissent à leur tour un développement significatif qui créent de nouvelles pratiques formatives.
 
Les progrès technologiques aident à construire des solutions pédagogiques qui prennent en compte aussi bien les 7 formes d'intelligences de l'apprenant spatiale, musicale, linguistique, kinesthésique, interpersonnelle, intra-personnelle et logico-mathématique que les émotions comme une composante de l'apprentissage.

Les 3 formes d'intelligence : rationnelle, émotionnelle et sociale peuvent être développées en fonction du niveau initial de chaque professionnel et de ses objectifs de développement.
Les solutions ludo-pégagogiques sont de plus en plus plébiscitées par les entreprises.
 
L'apparition d'offres freemium en réponse au nouveau paradigme de la consommation bouscule le  monde de la formation. Devenue un produit de consommation, l'acheteur qui peut aussi bien être un directeur des ressources humaines qu'un salarié demande à pouvoir vivre la formation gratuitement dans un premier temps et ne s'engagera que s'il existe une valeur ajoutée significative.
Les offres "bundle" se développent à leur tour : des formations en ligne gratuites aux durées variables de 20 minutes pour une compétence précise à 7 heures pour une solution plus globale et leur prolongement en salle pour un meilleur accompagnement dans le développement des comportements professionnels attendus par l'entreprise.

Le nouveau paradigme de la formation professionnelle peut se traduire en 3 étapes :
  1. Apprentissage en ligne Gratuit
  2. Perfectionnement en salle Payant
  3. Accompagnement à distance Payé aux résultats
 
L'ergonomie des nouvelles solutions permet à chaque participant quelque soit son niveau initial et sa familiarité avec les outils technologiques de suivre intuitivement chaque programme de formation. La formation en se démocratisant entre dans son âge d'OR. Bienvenue dans un nouveau monde plus compétent.
 
Les offres d'aujourd'hui et de demain ?




Mais...

L'âge d'or de la formation professionnelle est un mythe, celui des 5 races, un mythe de réassurance identitaire, soit un mythe qui divise les populations entre bonnes et mauvaises personnes, une dichotomie qui enferme chacun dans les signes de l'enseignant de l'âge d'Or.

Nous ne sommes plus dans l'ère de l'enseignement mais de l'apprentissage. L'enseignement était le primat du savoir lire, avec Internet nous sommes dans le savoir écrire et son primat l'apprentissage.

Cette différence n'est pas qu'un simple changement de vocabulaire.

Quand vous regardez les Moocs, ces objets pédagogiques qui se veulent les nouveaux parangons de l'enseignement, qu'observez-vous ?

Plus de 90% des étudiants échouent à terminer le parcours, plus qu'à l'université mais guère plus au final. Et le résultat le taux d'échec est bien plus économique, ils n'ont pas nécessité la construction de murs, d'infrastructures, le paiement des nettoyeurs et des professeurs. Ainsi pour le presque même taux d'échec, le montant à investir est loin d'être anodin.
Quand il fallait des millions d'euros pour faire réussir 15% des citoyens, il ne faut plus que quelques dizaines de milliers d'euros pour en faire autant. Une sacrée économie dans la mise en place de solutions d'échec avec ce qu'il faut pour disposer d'un nombre suffisant de cerveaux prêts à agir tant ils auront étudié de recettes dites magiques.


Aujourd'hui pour réussir à avoir un emploi, il faut plus de qualités et savoir-faire qu'il n'en fallait autrefois pour diriger Athènes ou Rome et les gens en sont-ils plus heureux ?

Pour apprendre, il suffit simplement de quelques ingrédients, toujours les mêmes, pour découvrir, s'habituer, associer, comprendre, réfléchir, mémoriser, imaginer les outils nécessaires à ses propres règles de performance et à son bien-être et cela indépendamment que vous ayez décidé de prendre les routes du plaisir, du bonheur ou des deux en même temps.

La seule différence entre apprendre du temps des grecs et des romains et aujourd'hui > La désintermédiation. Il vous faudra du caractère et de l'intelligence. Ce que nous aborderons dans la première phase de votre apprentissage, vous verrez c'est si simple de les acquérir avec le guide pratique de la non recherche d'emploi.

Comment fixer un objectif ?


Bonjour Agent M.

Heureux de vous retrouver ici. 

Vous vous interrogez sur comment fixer un objectif réaliste ?

Prenez place




Dans la vidéo suivante, Madame Pi et l'agent M Junior échangent sur les ingrédients d'un objectif dans le secteur de l'intérim.





L'objectif est-il toujours?

Simple
Mesurable
Accessible
Réaliste
Temporisé

ou

Mesurable
Accessible
Logique
Individuel
Normé


La question du mesurable
fait émerger de nombreux débats tant sur l'évaluation de la mesure d'un savoir, d'une connaissance, d'une pratique ou de comportements professionnels que sur l'intérêt même de s'appuyer des mesures quantitatives  pour en valider la qualité.


Ce débat d'experts techniques en amènent d'autres à penser que le secteur de la formation est enfin mature pour l'industrialisation.D'autres considèrent que les marchés de l'éducation et de la formation professionnelle vont d'abord se rejoindre pour mieux se diviser en 4 pôles  ou 4 zones de cristallisation où l'apprenant d'aujourd'hui et le participant de demain construira son propre parcours d'apprentissage en s'assurant de la nature et qualité de ses sources. 

Imaginons qu'un professionnel souhaite mieux réussir ses entretiens de vente, recrutement, management. Devra-t-il se fixer comme objectif, d'être capable de mieux ?

- Connaitre les cycles d'achats
- Connaitre la législation en vigueur
- Maîtriser les comportements associés aux différentes situations clients
- Maîtriser les techniques pour être convaincant lors des  différentes relations avec le client
- Développer ses réponses aux objections et aux négociations
- Acquérir des techniques de fidélisation
-...

Quels sont les objectifs d'une formation ?

Durant les 7, 14, ou 21 minutes, heures, semaines  de formation, est-il optimal de choisir

- Apprendre à savoir comment faire ?
- Faire et de faire faire ?
- Tout dépend du point de départ et du temps disponible ?


Rappelez-vous Combien d'objectifs pouvez-vous suivre en même temps ?

Formations & Emploi 2013 : qu'est-ce qu'on fait après ?

Face à la crise, le diplôme protège du chômage et favorise l'accès à la formation professionnelle continue. Seulement, et depuis peu vous le savez encore plus (merci PISA), l'école favorise la diplomation de ce qu'il est convenu d'appeler les CSP++, ce qui signifie aussi que le chômage devient un héritage.

Le tableau n'est pas que noir, dans l'enseignement secondaire, la réforme de la voie professionnelle devrait accroître durablement la proportion de bacheliers professionnels et dans l'enseignement supérieur, l'apprentissage va se développer et les grandes écoles accroître leurs effectifs. 
Pour les uns direction "Les métiers en tension" et pour les autres en route pour "Les métiers à valeur ajoutée". Cette dichotomie, certes je vous l'accorde, un peu simpliste, est confirmée par les études qui démontrent que l'insertion des jeunes dépend de leurs diplômes et de la conjoncture économique même si tous ne tirent que partiellement profit de niveau formation, y compris, élevé.
Est-ce utile de le rappeler, pour les moins diplômés, il s'agit maintenant d'intégrer des parcours d'insertion ou la spécialité de leur formation initiale (si tenté qu'ils aient réussi à aller jusque là) et la région vont influencer directement leur début de carrière.

Il serait illusoire de croire que la formation professionnelle continue constituera une seconde chance pour les moins favorisés car l'accès est de plus en plus inégalitaire en raison de l'origine sociale ou ethnique.

Pour les demandeurs d'emploi, les défis sont nombreux. 
Premièrement, ils vont être défavorisés dans l'accès aux formations aussi bien pour maintenir et/ou entretenir leurs compétences acquises que pour les développer ou en acquérir de nouvelles. Deuxièmement, en fonction de leur âges, ils auront à s'insérer ou à se ré-orienter
Troisièmement,  le choix de la spécialisation de leur formation sera déterminante pour accéder à un nouvel emploi rapidement.

De ce constat détaillé par l'Insee dans son étude 2013 sur les formations et l'emploi, il est nécessaire d'apporter quelques précisions quant aux tendances en terme de formation.

Si vous lisez cet article, vous êtes un internaute ou un mobinaute qui s’intéresse aux questions d'emploi et de  formation. Je peux sans trop extrapoler en déduire que vous connaissez déjà les Moocs, surtout parce que vous êtes en train de lire mon blog, qu'il faut quand même trouver parmi les innombrables blogs Emploi & Formation de la toile.

Si vous avez déjà lu des articles sur les Moocs, vous pourriez penser que cette modalité pédagogique serait un remède efficace et économique pour les demandeurs d'emploi. Or, non seulement se pose la question de la diplomation pour les Moocs mais aussi des compétences pré-requises pour les réussir.
Les SPOC en fonction de leur configuration serait un mieux, quant aux serious games, ils réunissent aujourd'hui toutes les qualités pour que les demandeurs d'emploi puissent mieux et plus rapidement s'intégrer puis qu’aucun pré-requis n'est nécessaire pour y participer et le ludique participe à l'engagement du demandeur d'emploi dans son parcours de formation mais quid du coût financier.

Faut-il faire un Mooc ou des SPOC sur l'apprendre à apprendre avec le web avant de permettre aux demandeurs d'emploi d’accéder à des serious games professionnalisant ? 
Nous verrons

Carrière & Professionnalisation : Ce que vous avez peut-être manqué cette année !

Europe & Emploi
(politique)
Emploi & Législation
( Réflexions pratiques)
Législation & Prévention
 (Constats opérationnels)
 
Prévention & Pédagogie
(informations formatives )
Pédagogie & Innovation
(Demain se réalise aujourd'hui)

Cher concepteur pédagogique, ingenieur en formation, formateur


Tout d'abord, je tiens à te préciser que je ne suis pas une machine.
Cette précision, car je ne viens pas suivre ta formation pour amasser des connaissances Wikipédia est déjà là mais pour éprouver ma condition humaine.










Tu veux m'apprendre Excel, le management ou l'imprimante 3D  ?
J'évoque ma condition. Je sais.
Tu dois également connaître ma différence avec un autre apprenaute tenté lui aussi de suivre ta formation : mon autonomie. Elle s'exprime quand tu questionnes mes habitudes.

Maïeutique de Socrate


Sans vouloir présumer de tes connaissances et des informations que tu as acquis lors de ta propre formation et je te remercie au passage de me les transmettre, partageons tes réussites, il est important que nous soyons d'accord sur ce que signifie ce mot autonomie.


Même si tu rêves de créer une classe planétaire en travaillant à avoir toujours plus d'élèves, de stagiaires, d'apprenants ou de participants à tes formations en salle ou en ligne, je suis comme toi quelqu'un d'unique.  Lors de ta formation, je vais développer ma capacité à décider, à développer ma propre pensée soit me donner ma propre loi.


Je ne veux pas être ton clone même si tu peux m'inspirer. Et je vais surement commencer par t'imiter à cause de mes neurones miroirs et de ton potentiel haptique-mimétique. Merci d'être congruent.





A ce titre, si tu pouvais davantage me montrer comment faire avant de me demander de trouver et de faire, tu augmenterai ton taux de réussite. Il n'est pas certain que je sois dans les 10 %  à 15% de personnes pour qui les méthodes de découverte et d'enquêtes fonctionnent.



J'ai beau savoir que ton métier est de savoir transmettre et que le mien est de devenir talentueux, simplement pour que j'ai davantage confiance en mes capacités, merci de bien être à mes côtés. Comme tu le sais, le premier pas est souvent le plus difficile à faire. Je sais que je sais me relever mais je n'aime pas les chutes mêmes si elles ont lieu quand je suis seul face à mon écran.




Cette légère digression faite, revenons à cette unicité qui me caractérise et fait que lorsque je vais suivre ta formation, je vais m'interroger sur qui j'étais, qui je suis et bien évidemment qui je vais être à l'issue de ton parcours pédagogique.







Ces trois temps forts font que je vais vivre une période instable où je vais devoir poser un moratoire, même virtuellement, sur une partie de mes engagements précédents pour pouvoir changer, me libérer de mes habitudes et prendre un nouveau chemin. C'est ce que j'appelle éprouver ma condition humaine quand pour toi l'objectif est de m'apprendre Excel, le management, etc..



Pour que je réussisse cela, je vais devoir tirer profit de mes expériences passées, mobiliser mon énergie pour réaliser ce travail sur moi, je sais il n'y a que moi qui m'intéresse et créer un nouveau sens à mes actions et peut-être même au monde. Ainsi grâce à toi, je deviendrais auteur et acteur de ma formation, n'est-ce point ton but ?



A ces quelques lignes, en guise de préambule, tu l'auras compris, cher concepteur pédagogique, je suis un européen, tel est mon terreau culturel sur lequel tu dois t'appuyer pour construire ta formation.


Simplement, ce n'est pas suffisant pour réussir ta mission, tu vas devoir faire avec mes préjugés et mes habitudes et comme tu peux le lire, j'en ai plein et non contre. A défaut, tu pourrais réveiller mon agressivité et ma violence. Sans compter et ne l'oublie pas que je vais te noter et faire ta renommée. Tu es mon esclave enfin si tu veux être un pédagogue digne de ce nom.




Une première astuce, rien ne sert de m'expliquer longuement les bienfaits de tes théories, de ton expérience, il te suffit de trouver un fait, un seul, capable de réfuter mes préjugés pour que je tente ta solution et peut-être alors je l'accepterais et je la ferais mienne. Repense à l'époque où tout le monde croyait que les cygnes n'étaient que blancs, jusqu'au jour où :




Je dois t'avouer pour être honnête que ta vérité n'est jamais si éloignée de la mienne et parce que j'aime les métaphores, je ne suis que sur l'autre rive. Pour mieux nous rejoindre, imagine que tu n'es plus un concepteur pédagogique mais l'organisateur d'un voyage et instinctivement mais peut-être que je présume trop, tu seras alors plus attentif aux conditions de mon accueil, de mon embarquement, de mes rêves d'évasion et du circuit à aménager pour que cela me soit confortable.

Tu pourras je te laisse un peu de liberté être à la fois mon guide pour me montrer le chemin et être aussi mon co-voyageur pour partager tes expériences. Bien évidemment tu veilleras à ma sécurité avec les règles d'usage nécessaires à une belle croisière, à des temps de repos, de rire, de joies et de plaisirs partagés.


Si tu me lis aujourd'hui c'est aussi parce que tu utilises le média Internet, et il est fort possible que nous ne rencontrions jamais ou alors virtuellement. Tu rêves peut-être de créer une formation en ligne qui assurera ta bonne fortune à vie comme je rêve de trouver une formation qui me permettra de mieux vivre et de mieux réussir.

Internet me permet de lire, de comprendre parfois mais pas d'apprendre, en tout cas je n'en ai pas les moyens intellectuels. A défaut, je me passe de toi et tu vas au Pôle Emploi. C'est pourquoi je compte sur toi, le spécialiste de l’ingénierie pédagogique.

Alors je vais te poser une simple question


 
Penses-tu vraiment qu'un nouveau camion de livraison de nourriture influence mes habitudes alimentaires ?

Penses-tu que que le média Internet engendre l'apprentissage ?

De mon expérience, internet nous relie, ce qui pour mon esprit signifie qu'il y a toi d'un coté avec ta croisière pédagogique et moi avec mes ressources intellectuelles mais Internet seul ne me permet pas d'apprendre ou alors prouve-moi le contraire avant d'aller au Pôle Emploi.



Comme je suis anonyme, je vais même oser une autre question : Penses-tu vraiment être capable de m'expliquer comment faire pour reconnaitre, à coup sûr les 2 cygnes noirs de la deuxième illustration que je t'ai proposé ?

Si je te pose cette deuxième question, c'est parce qu'avant de suivre ta formation, je suis aussi allé sur Internet chercher des données sur comment mon cerveau fonctionnait pour mieux apprendre par moi-même et je n'ai pas trouvé l'information, la technique, la meilleure pratique pour dupliquer à coup sûr cette reconnaissance. Et, je n'ai même pas trouvé une seule machine capable de le faire juste 12 artistes qui arrivaient à tromper les machines de reconnaissance.

J'oubliais,  j'ai cédé au marketing, et je me suis acheté une tablette.

La première conséquence est que je ne suis plus assis derrière mon écran et j'utilise mes doigts pas uniquement pour appuyer sur les touches d'un clavier. Si tu pouvais me créer des solutions de formation qui prennent en considération ces paramètres cela m'éviterai de devoir trouver une chaise pour suivre ton apprentissage et de pouvoir pleinement exploiter les possibilités de ce nouvel outil. je n'aimerai pas l'avoir acheté pour rien.




Une autre conséquence est que j'ai décidé de sous-traiter ma mémoire en me créant des archives numériques alors qu'auparavant je devais tout apprendre par cœur et comme je ne sais pas comment fonctionnent les algorithmes de recherche lorsque j'interroge cette machine, j'ai besoin que tu m'aides à mieux faire le tri dans les analyses, les contributions et les commentaires qui me servent à mieux comprendre le monde mais aussi ta formation.





De plus, mais tu ne le sais pas, j'ai un visage très souriant qui inspire généralement de la sympathie mais avec Internet, certains prennent mes remarques au premier degré et sans feed back visuel réciproque, j'ai parfois l'impression de me perdre en conflits qui n'auraient pas lieu de visu.




Aurais-tu également une proposition de solution car comme nos échanges risquent d'être uniquement numériques, je tiens à te rappeler que je suis là pour apprendre,. J'ai le sentiment et l'intuition que ces algorithmes modifient mon rapport à l'écriture et à sa culture associée, quel est ton avis ?




Voilà, cher concepteur pédagogique, j'espère que tu feras bon usage de cette lettre.

Merci de ton attention

La marchande de rêves et l'évaluation de la formation : Erreur Système !

La Marchande de Rêves - Paul Chabas - 1897
Vous rêvez d'améliorer la qualité de vos formations et pour répondre à ce but, vous vous dites que l'évaluation de la formation est incontournable.

De ce but aux objectifs opérationnels, vous avez décidé de disposer d'évaluations les plus objectives possibles, d'associer au mieux chaque manager de l'entreprise, et même pour certains d'entre vous d'anticiper les futures normes en matière de formation et de ses évaluations associées.

"Gouverner la formation, c'est aussi prévoir"

C'est ainsi que vous souhaiteriez disposer de rapports intelligents qui vous informeraient sur le niveau  initial des connaissances des participants pour créer des groupes de formation plus homogènes, d'avoir un classement sur la réussite des formations et des formateurs de l'entreprise, de connaître le taux de satisfaction des participants par session de formation mais aussi d'analyses plus détaillées pour déterminer quels sont les modules ou les séquences de formation qu'il vous faut retravailler sans compter votre volonté de disposer d'un lieu et d'un temps pour le suivi de formation, avec les nouveaux outils nomades comme les smartphones ou les tablettes. Et en bonus pour les entreprises internationales, il est évident que ces solutions se doivent d'être multilingues.

En simplifiant et en m'appuyant sur le diagramme d'Ishikawa, plus connu sous le nom des arrêtes de poisson, identifier les causes vous permettrez de mieux contrôler les effets.


Ce diagramme nous permet à nous les consultants et professionnels de la formation non pas d'apporter des solutions mais d'exploiter financièrement les conséquences. Quand vous croyez avoir identifié des causes, nous vous proposons des solutions pour y remédier, nous pouvons même créer un marché spécifique dit de niche pour vous apporter une multitude de nouveaux indicateurs à prendre en considération pour mieux faire. Il ne s'agit pas pour nous de changer votre système, même si nous savons qu'il est inopérant mais de vous proposer des solutions pour contrer certaines conséquences. Finalement, nous vous proposons un peu plus de la même chose. Heureusement l'informatisation des données, nous permet de masquer nos usines à gaz avec quelques apps, cela passe mieux pour vous. Et attendez l'arrivée du Big data, ce sera encore plus formidable pour nous. 
Notre objectif est certes commercial, en vous maintenant sous la perfusion de nos solutions, en vous faisant devenir nos sources de revenus à vie, nous devenons des rentiers de la formation. Mais comme vous le savez, c'est la loi du marché dit-on.

Quel est l'objectif d'une formation ?
 
Au-delà de la thématique, il s'agit de rendre un individu capable de décider et d'agir, de le rendre autonome et indépendant, c'est-à-dire sans nous ! Bien sur notre présence est parfois nécessaire au début comme des tuteurs pour que la plante pousse bien dans l'axe, nous devrions disparaitre à l'issue, c'est-à-dire que nous devrions vous fournir des solutions qui vous permettent de vous passer de nous. Même si c'est le cas, nous devons accepter de ne plus être des rentiers du marché de la formation. On ne va pas se tirer une balle dans le pied quand même.

Qu'est-ce qu'on sait et qui est toujours nécessaire et utile sur les conditions de réussite d'un individu sur le marché du travail qui change chaque jour plus vite ?

En 1972, Edgar Faure publie un rapport sur l'éducation : Apprendre à Etre pour l'UNESCO
En 1996, Jacques Delors publie un autre rapport toujours pour l'UNESCO: L’Éducation : un trésor est caché dedans

De ces deux rapports, 7 constats ou plus précisément 7 injonctions paradoxales :
  1. Le global et le local: Être citoyen du monde sans perdre ses racines
  2. L'universel et le singulier : la standardisation des normes et le caractère unique de l'individu et sa culture associée
  3. Tradition et Modernité : Savoir s'adapter sans se renier
  4. Long et court terme : De l'instantanéité des réponses informationnelles ou émotionnelles pour répondre aux problèmes immédiats aux conditions d'existence possibles des générations futures
  5. La compétition et l'égalité des chances : concilier la compétition qui stimule, la coopération qui renforce avec la solidarité qui unit
  6. Le développement des connaissances et les capacités d'assimilation de l'homme
  7. Le spirituel et le matériel : Le respect du pluralisme et le dépassement de soi dans l'atteinte d'un idéal partagé : Vivre ensemble
Apprendre tout au long de la vie, d'accord mais que faut-il apprendre pour réussir à s'adapter?
  1. Apprendre à SAVOIR : La fréquence actuelle des progrès font de nous des éternels débutants, il est donc indispensable de savoir apprendre à apprendre en permanence et tout au long de sa vie, de savoir saisir toutes les opportunités (cultiver sa chance). Pour cela vous devez déjà maîtriser 9 compétences essentielles.
  2. Apprendre à FAIRE : Acquérir les compétences professionnelles nécessaires à la pratique d'une profession et vu la concurrence, il vous faudra être talentueux donc un peu plus qu'être dans la simple maîtrise et performance. C'est-à-dire qu'il vous faut alterner en permanence entre vos expertises de routine et d'adaptation
  3. Apprendre à ÊTRE : Comment pleinement se réaliser dans un monde aux outils sociaux croissants ? Du qui êtes-vous à comment vos 4 cerveaux fonctionnent, quelle est votre connaissance sur vous et vos habitudes d'interactions avec l'autre et les autres ?
  4. Apprendre à DEVENIR : Le vivre ensemble s'appuie sur la compréhension des autres, de leur histoire, de leurs traditions et de leur spiritualité et de réaliser que nous sommes interdépendants des uns et des autres.
"Comparaison n'est pas raison"

Qu'est-ce que la législation du travail, nous a appris sur ce qu'il ne fallait pas faire ?
Des solutions concrètes et applicables ici et maintenant ?
Vous n’êtes pas venu attirer par ce titre pour lire uniquement cela, continuons.Pour devenir autonome et indépendant, il est nécessaire, outre le temps, l'effort et la patience, de savoir s'auto-évaluer pour mettre en place des stratégies personnelles d'apprentissage dans un écosystème formateur qui respecte au mieux l'individu et surtout son cerveau.

Si je ne vous ai pas convaincu alors voici une formation toutes faites pour les RH et la formation

Emploi et Formation dans l'industrie française ? Innovation et Créativité

Quand le Figaro titre : Pays de Loire : la bataille des emplois des non pourvus, il s'agit de mettre en avant la construction d'un centre de formation en alternance dans les technologies avancées comme solution miracle à la pénurie de candidats compétents pourtant nécessaires à l'industrie locale d'aujourd'hui et de demain. Simplement, les récents évènements médiatiques n'invitent pas les jeunes et les autres à se former et à rechercher un emploi dans l'industrie. Avec 29 400 emplois industriels supprimés en 2012 et 40 000 menacés en 2013, qui peut penser qu'un travail ou un emploi dans l'industrie est moteur d'avenir ?

De là, différents débats d'experts expliquent qu'il faudrait faire ceci ou cela pour remédier et au chômage et au déclin de l'industrie française :

Anne Lauvergeon vient d'être nommée à la tête de la commission Innovation 2030 pour imaginer en 3 mois (oui oui 3 mois) l'avenir industriel de la France. Elle peut s'appuyer sur les plus que nombreux rapports aussi bien de l'ex Centre d'Analyse stratégique devenu Commissariat général à la stratégie et à la prospective que ceux des différents think tank français, européens ou internationaux et bien évidemment s'appuyer sur les réalités territoriales de la France...3 mois quand même...surtout quand on connait le bilan d'AREVA après son passage.

Évidemment les premiers détracteurs expliqueront que c'est la faute à la formation professionnelle et aux différentes politiques de l'emploi que la France n'a pas su cultiver la valeur ajoutée de son industrie, la valoriser comme ... les allemands par exemple ou les chinois.

Ainsi, il n'est pas rare de lire ici ou là qu'il faudrait baisser les salaires, augmenter le temps de travail, favoriser la mobilité des salariés, développer les contrats en apprentissage ou en alternance (On retrouve le Figaro) pour motiver on ne sait pas trop qui à vouloir travailler dans un secteur apparemment sans avenir et sans les acquis sociaux des autres secteurs d'activités...Bref, il s'agirait de faire un peu plus de la même chose pour que l'industrie en France retrouve un peu de son arrogance et de sa superbe.

Première question !
Le problème vient-il du traitement du chômage structurel soit de l’inadéquation des qualifications des offreurs de travail aux besoins des entreprises ?

Deuxième question !
Le problème vient-il du traitement du chômage conjoncturel soit du ralentissement de l’activité qui réduit la demande de travail des entreprises et donc le niveau général d’emploi de l’économie industrielle ?

Pour répondre à ces deux questions, il faut savoir comment fonctionne l'offre de formation en France, comment salariés et direction peuvent discuter de l'avenir des métiers et des perspectives d'emploi, et s'appuyer sur les vecteurs de croissance pour mettre en place des solutions, avec les différents relais nationaux, régionaux, locaux, bref avec les territoires, vous me suivez toujours ?


Toutefois, quand Karim, entrepreneur dans l'industrie peine à recruter des salariés, il ne peut que s’énerver quand il lit les statistiques de chômage de sa région, qu'il contacte Pôle Emploi ou un organisme de formation. Il n'arrive pas à recruter alors que son bassin d'emploi connait un chômage connu de tous. Il a beau multiplier ses annonces de recrutement tous canaux confondus. Rien n'y fait, il ne trouve pas une personne compétente et les démarches pour former un jeune motivé ou un reconverti presque épanoui semblent bien compliquées.

Il faut dire qu'à l'école, seuls les élèves les plus nuls seront souvent orientés sur les filières d'emploi de notre entrepreneur, mais dans le même temps le discours généralisé des entrepreneurs à expliquer que les salariés coutent trop cher n'incite pas non plus à vouloir travailler chez eux quand on est en âge de s'orienter. Sans compter que les conditions de travail véhiculées par les salariés eux-mêmes n'invitent pas à postuler en premier temps dans les entreprises industrielles.

Les solutions proposées par les pouvoirs politiques qui recrutent pourtant la crème de la crème avec l'ENA, HEC, Polytechnique, etc... ne fonctionnent toujours pas. Karim n'arrive toujours pas à recruter dans son secteur et il perd des contrats qu'il ne peut honorer.

Ces 10 dernières années, la montée en puissance des actions locales avec le territoire qui pouvaient faire croire à notre entrepreneur que la solution allait arriver n'apportent pas les résultats attendus, la régulation entre l'offre et la demande se fait attendre. De plus, un territoire qui serait spécialisé sur un type d'emploi peut-il plaire à tout le monde à l'heure des possibles avec Internet ?

Le miracle n'a pas eu lieu

État, collectivités territoriales, maisons de l'emploi, Pôle Emploi, organismes paritaires de formation ont eu beau se rejoindre sur le projet GTEC (gestion territoriale de l’emploi et des compétences), les querelles de chapelle l'ont emportées sur le bien commun et notre entrepreneur n'est pas exempté de responsabilité avec sa politique RH presque inexistante et sans représentant RH professionnel, point d'avenir.

Des kits de solutions ou des conditions de réussite ? Intérêts collectifs et intérêts du territoire

Quand le carnet de commandes est en berne, tant le chômage partiel peut -être une solution temporaire (espoir d'une reprise) tant d'autres solutions nécessitent aussi l'engagement de l'entreprise avec des politiques d'essaimage pour perpétuer la valeur des compétences acquises des salariés au profit du tissu territorial dont fait partie l'entreprise.


Favoriser la mobilité des salariés au profit du dynamisme économique du territoire, développer l'innovation en partenariat avec l'offre de formation continue, améliorer l'attractivité de l'entreprise en développant l'employabilité de tous les personnels, développer le sentiment d'appartenance en facilitant les conditions de développement du territoire sont des solutions qui ont déjà été testées et validées comme pertinentes et productives.

Une entreprise qui se voudrait leader sur son marché peut s'engager dans la formation de plus de personnes dont elle a besoin, en les orientant par la suite sur ses sous-traitants et augmenter ainsi la qualité globale de sa chaine de production, de commercialisation, etc...mais pour cela il faut passer de l'idée de construire sa réussite à co-construire sa réussite.
 
Tant que l’entreprise est assurée de pouvoir disposer à l’endroit où elle s’établit d’une main d’œuvre prête à travailler aux conditions requises de mobilité, de qualification et d’efficacité, elle n’a d’ailleurs aucune raison d’intégrer une problématique territoriale à son modèle RH. Or, en cherchant des solutions à ses propres problèmes que l’entreprise est amenée à contribuer à une action collective dont les retombées profiteront plus largement au tissu économique local au lieu de se se comporter en «consommateur exigeant» et opportuniste.


Mintzberg et le modèle du jardinier
Le « jardinier méticuleux» sait que seule une intervention continue pourra lui permettre, le moment venu,de trouver dans le territoire les ressources dont il aura besoin pour son développement futur.
Au départ, les stratégies émergentes ressemblent plus aux mauvaises herbes qui poussent dans un jardin sauvage qu'à la culture des tomates en serre. Ces mauvaises herbes prolifèrent dans la mesure où elles sont adaptées à l'environnement. Gérer ce processus, ce n'est pas pré-concevoir des stratégies, ni se précipiter pour arracher les plantes sauvages. Le chef d'entreprise commencera par créer le climat dans lequel une large variété de stratégies pourront surgir puis encouragera celles qui montrent un potentiel de réussite et découragera les autres. C'est ainsi qu'en bon jardinier il parviendra à exploiter une riche récolte de stratégies efficaces.

#1 Les conditions de réussite de l'expertise d'adaptation ?

L'expertise d'adaptation est la capacité à appliquer des connaissances et des compétences acquises de manière signifian...